Messages concernant la Fête de Pâques

Semaine Sainte

 

Jésus révèle des détails de Sa Crucifixion
Jeudi 29 mars 2012 à 13h15

Ma chère fille bien-aimée, Ma période de souffrance supplémentaire va venir lors de la commémoration de Ma Passion sur la Croix. Aucun homme ne comprend l'étendue de Mes souffrances pendant Ma Crucifixion, ni la façon dont J'ai été flagellé. Ma flagellation fut la pire souffrance. J'ai sauvagement été battu par dix hommes et il ne restait pas un seul centimètre de Mon corps qui n'ait été fouetté. La Chair de Mon Dos était déchirée et Mes Omoplates visibles.

Je pouvais à peine tenir debout et l'un des Mes Yeux a été meurtri et déchiré. Je ne pouvais voir que de l'Œil gauche. Quand ils M'ont emmené devant Ponce Pilate et qu'ils ont placé la Couronne d'Épines sur Ma Tête, Je pouvais à peine rester debout.

Ils M'ont ensuite mis tout nu avant de placer un court vêtement rouge par dessus Ma tête, puis ils ont mis une branche de palmier dans Ma Main droite. Chaque épine était comme une aiguille tant elles étaient pointues. L'une de ces épines a également percé Mon Œil droit, ce qui M'a presque rendu incapable de voir.

J'ai perdu tellement de Sang que J'ai vomi, et J’étais tellement étourdi en commençant Ma montée au Calvaire que Je ne pouvais pas porter la Croix. Je Suis tombé un si grand nombre de fois que cela a pris des heures avant que J'atteigne le sommet de la colline. J'étais battu et fouetté à chaque pas. Mon Corps était tout ensanglanté et couvert d'une sueur épaisse produite par un soleil brûlant. Je Me suis évanoui plusieurs fois.

Bien que cela fût douloureux et angoissant, le plus terrifiant de tout fut la haine qui M'était montrée le long du chemin, pas simplement par les adultes mais aussi par de jeunes enfants qui Me donnaient des coups de pieds parce qu'ils suivaient l'exemple de leurs parents. Les cris qui sortaient de leur bouche et leur haine n'étaient rien comparés à la peur qu'ils avaient de Moi.

Parce que, derrière tout cela, ils n'étaient pas sûrs de savoir si oui ou non J'étais, en fait, le Messie qu'ils attendaient depuis si longtemps. Il était par conséquent plus facile de Me haïr, de Me dénoncer, plutôt que de M'accepter, car ils auraient alors été obligés de changer leur façon de vivre.

Le moment le plus angoissant fut celui où Je Me trouvais étendu sur le sol sur Mon côté, ayant une nouvelle fois reçu des coups de pieds dans le dos, et que J'ai vu Ma Mère bien-aimée qui Me regardait. Elle avait le cœur brisé et deux de Mes disciples la soutenaient. Je ne pouvais la voir que par le seul Œil qui Me restait et Je ne pus supporter de voir son supplice.

Les railleries, les cris et les rugissements de la foule de plusieurs centaines de personnes se ressentaient dans le sol sur lequel J'étais étendu, et il fallut six cents soldats pour organiser et surveiller Ma Crucifixion et celle de six autres. J'étais le principal objet de leur attention et les autres ne souffraient pas autant que Moi.

Lorsque Mes Poignets, à la base de Mes Pouces, furent cloués sur la Croix, Je ne ressentis plus rien. Mon Corps était si meurtri et blessé que Je Suis tombé en état de choc. Mes Épaules étaient disloquées et Mes Bras arrachés de leurs articulations. Les pires lésions physiques furent infligées à Mon Corps avant que Je sois cloué sur la Croix. Je n'ai pas crié. Pas protesté. Seulement un murmure.

Cela rendait Mes bourreaux furieux car ils voulaient une réaction pour satisfaire leurs désirs. Je ne leur ai jamais parlé car cela aurait signifié que J'aurais parlé à Satan et ses démons, qui infestaient leurs âmes. C'est pourquoi leur cruauté envers Moi fut si intense.

Je suis resté pendu à la croix pendant cinq heures. Le soleil était ardent, sans même un nuage pour réduire les brûlures de Ma peau. Dès que Je rendis Mon dernier soupir, Mon Père envoya des nuages noirs, avec le tonnerre et la foudre.

La tempête qui survint fut si soudaine et d'une magnitude si effrayante que Mes spectateurs ne doutèrent plus du tout, à ce stade, que J'étais vraiment le Sauveur envoyé par Dieu le Père.

Je vous révèle ceci, Ma fille, comme un Don en remerciement de l’immense acte de souffrance que vous M'avez offert. Dites à Mes enfants que Je ne regrette pas Ma Passion sur la Croix. Ce que Je regrette profondément, c'est que Mon Sacrifice ait été oublié et qu'un si grand nombre de gens nient que Ma Crucifixion ait eu lieu.

 Beaucoup n'ont pas idée de ce que J'ai dû subir car Mes apôtres n'ont pas tous été témoins de Ma montée au Calvaire. Ce qui Me blesse aujourd'hui, c'est le nombre de ceux qui Me renient encore. Mon Appel vers vous, Mes disciples, c'est de ne pas permettre que Ma Crucifixion soit mise au rebut. Je  suis mort pour TOUS les péchés, y compris ceux qui sont commis aujourd'hui. Je veux et J'ai besoin de sauver tous ceux qui Me renient maintenant encore.

Votre Sauveur bien-aimé

Jésus-Christ

 

 

Mère de Dieu : Le Corps de mon Fils a été mis en lambeaux

Samedi 23 mars 2013 à 23h45

Mon enfant, beaucoup ne comprennent pas mon rôle de Co-Médiatrice. Ils ne savent pas non plus pourquoi il en est ainsi.

Lorsque J’ai accepté l’Appel à devenir la Mère de Dieu, je fus liée à l’Alliance du Salut de Dieu pour l’humanité.

Lorsque j’ai mis mon Fils au monde, j’ai ressenti le même amour que toute autre mère pouvait avoir pour son enfant. Ce pur et beau petit garçon était une partie de moi, ma propre chair et mon propre sang. Pourtant, j’étais aussi consciente qu’Il n’était pas n’importe quel enfant. Son Esprit est entré dans mon âme dès que j’ai posé mes yeux sur Lui. Lui et moi étions liés pour ne faire qu’un, et je ressentais toutes les Émotions, Joies, Peines et l’Amour qui couraient à travers Lui. Je savais aussi qu’Il était Divin et que j’étais, de ce fait, simplement Sa servante, bien qu’Il ne m’ait jamais fait ressentir cela.

Bébé, Il posait Sa Divine Tête près de ma poitrine et murmurait des mots d’Amour avec une telle émotion que cela remplissait mon cœur, me donnant l’impression qu’il éclaterait de bonheur. Lui, ce Petit Enfant de Moi, devint ma seule raison de vivre. Chaque contact me remplissait d’une tendresse et d’une joie incroyables. Tous ceux qui Le voyaient, même bébé, me disaient combien Il était particulier. Ses Yeux perçants remuaient leur âme et beaucoup ne savaient pas pourquoi.

Ce lien spécial entre mon Fils bien-aimé et moi ne pourra jamais être rompu. Je savais que j’étais née uniquement pour pouvoir devenir Sa Mère. Ce rôle était la seule raison de mon être.

Et ainsi, je répondais à tous Ses besoins, et Lui, avec tant d’Amour et de Compassion, mettait tous mes besoins avant les Siens. Ses Désirs étaient toujours comblés par moi, Sa Mère, son humble servante.

Quand on ne le croyait pas quand Il disait qu’Il était le Fils de l’Homme, ou quand Il proclamait la Vérité et faisait ce que Son Père désirait, je pleurais des larmes amères. Combien j’étais déchirée lorsque j’ai été témoin de Sa persécution.

J’ai enduré Sa souffrance, pas simplement comme une mère l’aurait fait – en voyant les souffrances infligées à leur enfant – Ses souffrances devenaient miennes, et les miennes devenaient Siennes.

Ils L’ont forcé à marcher les mains attachées par devant avec des cordes autour de Sa Taille, ce qui l’obligeait à avancer en traînant les pieds, et quelques pas à la fois. Quand la Croix fut jetée sur Son Corps déchiré et meurtri, ma douleur fut si insoutenable que je m’évanouissais continuellement.

Ma douleur n’était pas que physique ; ma souffrance perçait mon Cœur et le déchirait en deux. Encore aujourd’hui, mon Cœur est mêlé à celui de mon Fils et, ainsi, pendant chaque Semaine Sainte, je revis encore et toujours la douleur, le tourment et la persécution avec mon Fils.

Les enfants, expliquer la sauvagerie infligée à mon Fils vous serait impossible à imaginer, tant la flagellation fut cruelle. Le Corps de mon Fils n’était plus que lambeaux.

N’oubliez jamais qu’Il était le Fils de l’Homme, envoyé pour racheter toutes les âmes sur terre, y compris celles qui sont vivantes aujourd’hui. Il est mort dans des souffrances terribles afin de sauver chacun et chacune de vous aujourd’hui. Ses souffrances ne se sont pas terminées au Calvaire. Elles seront toujours endurées, par Lui, jusqu’au Grand Jour de Son Second Avènement.

Ceux qui ignorent ces avertissements du Ciel sont libres de le faire. Ils ne seront pas jugés à cause de ce rejet. Mais, plus ils s’éloigneront de la Vérité de ces révélations du Ciel, plus ils succomberont au péché. Ces péchés auxquels ils auront succombé, seront ceux que les ennemis dans l’Église de mon Fils déclareront ne plus être des péchés.

Merci, les enfants, d’avoir ouvert votre esprit, votre cœur et votre âme à cet appel du Ciel,  qui vous est envoyé par l’Amour que Dieu a pour tous Ses enfants.

Votre Mère bien-aimée, Mère du Salut

 

*************************************************************************************************************************************

Veuillez réciter Mon Chapelet à la Divine Miséricorde et commencer Ma Neuvaine le Vendredi Saint
Mercredi 4 avril 2012 à 13h00

Ma chère fille bien-aimée, c'est bientôt le jour où le monde méditera sur Ma mort sur la Croix. C'est le moment de l'année 2012 où J'ai le besoin urgent de vos prières pour ceux qui ne Me reconnaîtront pas et pour ceux qui ne Me connaissent pas. C'est à vous, Mes disciples bien-aimés, de choisir si vous M'aidez à sauver ces pauvres âmes que Je désire amener près de Mon Cœur pour pouvoir les préparer à Mon Nouveau Paradis.

Les enfants, J'ai besoin que vous récitiez Mon Chapelet à la Divine Miséricorde et commenciez la Neuvaine à la Miséricorde Divine le Vendredi Saint. Il est important que le plus grand nombre possible fassent cette Neuvaine pour les autres âmes. Vous recevrez de grandes grâces et en retour Je ne vous abandonnerai jamais. Je sauverai votre âme lorsque vous serez devant Moi le Jour du Jugement.

Ne soyez jamais fatigués de prier pour sauver d'autres âmes. Vous êtes Mon Armée et, par les Grâces que Je vous donne, vous travaillerez avec Moi pour laver la terre du Péché avant Mon Second Avènement. La prière n'est pas toujours facile à tous. Le meilleur moyen est de vous unir à Ma Douloureuse Passion et de méditer sur Mes souffrances, en particulier Mon Agonie dans le Jardin. C'est alors que Ma Grande Miséricorde est la plus puissante. C'est précisément à cause des pécheurs, y compris les païens qui n'avaient jamais eu la chance de Me connaître, que Mon agonie fut la plus terrible.

À ceux d'entre vous qui M'aimez, sachez ceci. Plus vous Me ferez confiance complètement, plus Ma Miséricorde sera forte. Plus Je peux pardonner. Ma Miséricorde est si puissante qu'elle peut effacer les péchés de toute l'humanité.

Ceux qui croient en Moi, qui ont confiance en Moi, peuvent parvenir à une grande sainteté en aidant à sauver les âmes de leurs frères et sœurs, et en faire leur priorité. Ils font cela par amour pour Moi parce qu'ils savent que cela Me console beaucoup. Vous, Mes disciples purs et justes, qui M'aimez tant, sachez que c'est grâce à votre générosité de cœur que Je peux sauver les pécheurs.

Vous devez comprendre que les pécheurs sont ceux pour qui Je suis mort et que Je désire sauver par dessus tout. J'ai une grande compassion pour les pécheurs.

Mais vous, Mes disciples, qui êtes aussi des pécheurs, vous devez Me faire confiance complètement. En faisant cela, J'accorderai un grand nombre de Grâces spéciales. Plus vous demanderez Mon aide, plus vous recevrez. C'est grâce à ce lien entre nous que vous pouvez M'aider à sauver d'autres âmes qui s'enfoncent dans le désespoir et la désespérance. Souvenez-vous de la Puissance de Ma Neuvaine à la Miséricorde Divine et du nombre d'âmes que vous sauverez pour Moi cette année.

Votre Jésus bien-aimé

 

Je désire qu'on se souvienne du Vendredi Saint, et cette année tout spécialement, pour ce qu'il signifie réellement
Jeudi 5 avril 2012 à 8h00

Je désire qu'on se souvienne du Vendredi Saint, et cette année tout spécialement, pour ce qu'il signifie réellement. Mon Père M'a envoyé dans le monde et M'a offert en rançon pour sauver le monde des Feux de l'Enfer. Je suis venu pour vous servir, les enfants, pas pour vous condamner. Ma Mort fut une grâce spéciale, libre de toute obligation de votre part autre que celle d'accepter la Main de Miséricorde que vous accordait Mon Père Éternel.

Ce Don fut offert pour permettre aux hommes de recevoir le Don de Réconciliation qui les rendrait dignes d'entrer dans le Royaume de Mon Père. Avant d'être crucifié, J'ai participé à un très important Repas de Pâque avec Mes apôtres, la nuit avant Ma mort sur la Croix. Un autre Don spécial fut accordé au cours de cette dernière Cène. Le Don de célébrer la Sainte Eucharistie est un Sacrement d'Amour, pour vous donner un Don unique par lequel vous pouvez réellement Me recevoir dans la Sainte Communion.  

Ma Présence Véritable, contenue dans la Sainte Eucharistie offerte au monde aujourd'hui lors de la célébration de la Sainte Messe, procure des Grâces très spéciales à ceux qui sont en état de Grâce, qui M'aiment, qui Me reçoivent.

Ma Présence peut être ressentie de manière à renforcer votre foi lorsque vous acceptez Ma Véritable Présence dans la Sainte Hostie. Si vous rejetez Ma Présence dans la Sainte Eucharistie, alors vous rejetez l'un des Dons les plus significatifs que J'ai laissés lorsque Je Suis venu sur terre pour expier vos péchés.

Je Suis mort pour vous sauver, et cela est en soi un grand Don. Mais Je vous ai laissé un Don très spécial par lequel vous pouvez Me recevoir en esprit, en corps et en âme. Acceptez Ma Présence et votre âme sera plus proche et en parfaite union avec Moi. Acceptez-Moi. Ne M'abandonnez pas. Ne Me reniez pas.

Croyez, sans le moindre doute dans vos cœurs, que c'est par l'Amour de Dieu le Père que ces Dons vous ont été accordés. Méditez maintenant sur la Réalité de la Vérité de Mes Enseignements. En acceptant Ma Crucifixion, vous devez aussi accepter les Dons offerts à toute l'humanité lors de Ma dernière Cène. Autrement, vous affamerez votre âme du Pain de Vie.

Votre Jésus bien-aimé
Rédempteur de l'humanité

 

Pâques est la période où Ma mort sur la Croix est contemplée correctement
Vendredi 6 avril 2012 à 22h20

Ma chère fille bien-aimée, comme vous Me consolez dans Mes moments de douleur ! Comme vous Me donnez l'amour et le réconfort que Je désire tant des âmes ! Oh ! Si toutes les âmes s'unissaient et mêlaient leurs cœurs au Mien, la sainte famille de Dieu serait entièrement réunie. Ce n'est que lorsque toutes les âmes seront sauvées que la Volonté Divine de Mon Père sera accomplie.

Pâques est la période où Ma Mort sur la Croix est contemplée correctement, et Ma Résurrection d'entre les morts pleinement reconnue pour la liberté qu'elle apporte à l'humanité.

Ma Résurrection signifie que tous ceux qui M'aiment et proclament Ma Sainte Parole peuvent aussi être ressuscités d'entre les morts. Tous ceux qui sont morts en État de Grâce et privilégiés par Mon Père seront aussi ressuscités en gloire d'entre les morts le Jour où Je viendrai pour Juger. Ils rejoindront ceux qui sont vivants pas seulement en corps mais dans l'Esprit du Seigneur, et ils recevront la Vie Éternelle.

Beaucoup ne comprennent pas Ma promesse.

Tous ceux dont les noms sont inscrits dans le Livre de la Vie ressusciteront en corps, esprit et âme, libérés de la corruption du corps et en pleine union avec Moi. Tous ces choisis vivront selon la Volonté Divine de Mon Père. Vous vivrez dans l'amour, la paix et l'harmonie pendant Mon Règne Glorieux de 1000 ans sur la terre.

Lors de la première résurrection des morts, vous rejoindrez dans la gloire ces âmes, dont votre famille et vos amis bien-aimés, qui ont été jugées dignes d'entrer dans Mon Nouveau Paradis sur terre. C'est la vie que vous devez tous chercher à atteindre. Qu'il n'y ait pas de doute.

Ces pauvres âmes qui ne peuvent accepter la Vérité de Mon Existence ou Ma Promesse de Juger les vivants et les morts, elles s'arracheront les cheveux lorsqu'elles seront face au terrible destin qui les attend lorsque la Vérité sera révélée.

Vous, les croyants, devez aussi faire attention car beaucoup d'entre vous qui ne M'aimez pas suffisamment ou Me prenez à la légère, faites l'erreur de croire que Ma Miséricorde ignore les péchés pour lesquels le remord n'existe pas.

Ma Miséricorde est abondante, Je veux prodiguer Mes Grâces sur tous les pécheurs. Mais il y a les fiers qui sont dans l'erreur en croyant que leur connaissance de Mes Enseignements suffit pour les sauver. Ils sont indifférents à Mon Amour. C’est parce qu’il manque à leur cœur la tendresse et à leur âme l'humilité, et qu’ils croient que certains péchés ne valent pas le repentir. Cette pensée est dangereuse et ne sert qu'à éloigner encore plus ces âmes de Moi.

Aucun péché aussi petit soit-il ne peut être ignoré. L'absolution ne peut être accordée que si vous vous repentez. Vous ne pouvez vous repentir que si vous êtes libérés de votre orgueil et humbles de cœur. 

Mes enfants, réjouissez-vous en cette fête de Pâques car Ma mort sur la Croix vous a apporté le Don du salut. C'est Ma Résurrection d'entre les morts qui vous donnera aussi la Vie Éternelle, laquelle a été prévue depuis si longtemps par Mon Père Éternel. Vous avez de nombreuses raisons de vous réjouir car la Vie Éternelle qui vous est promise signifie simplement ceci : une vie éternelle en corps, esprit et âme. Il est important que vous vous efforciez d'obtenir cette nouvelle vie et que vous prépariez votre âme.

Satan et ses démons feront tous les efforts possibles pour vous convaincre que la Vie Éternelle dans Mon Nouveau Paradis n'existe pas. Que Mon Second Avènement est un mensonge. Les prêtres, les membres du clergé et les Chrétiens dévots seront leur cible prioritaire. Priez, priez, priez Mon Père Éternel pour qu'Il vous protège de Mon Précieux Sang afin qu'aucun de vous ne s'écarte de la Vérité.

Votre bien-aimé Jésus-Christ

Rédempteur de l'Humanité

 

본 웹사이트의 홈 페이지가 조만간 복구될 에정입니다. 홈 페이지를 제외한 다른 페이지들은 이상 없으니 계속 이용하시기 바랍니다. 불편을 끼쳐 드려 죄송합니다.